"La Grande Vie - souvenirs et traces indélébiles" est une autobiographie plutôt poétique et illustrée.

"La Grande Vie" ou "En quête d'Amour" ou bien encore "En quête de Famille", certainement une quête d'absolu... Un voyage aigre-doux dans la mémoire adolescente à la recherche de moi-même, des vérités oubliées, des actes manqués, des lettres égarées et d'un amour inachevé, une princesse belle comme une étoile filante qui hante toujours ma mémoire.Brigitte Briot

Ce livre est tiré à 80 exemplaires (série limitée et numérotée) par procédé d'impression photographique numérique de grande qualité. Il est vendu au prix coûtant de 40 euros et chaque exemplaire est dédicacé.

Et/ou offert gracieusement en fichier PDF sur simple demande.

Pour toute commande ou demande, utiliser le lien : contactez l'auteur

Brigitte Briot 30 longues années d'attente pour quelques secondes de bonheur éternel

couv

Au début il n’y avait rien !

Enfin je crois qu’il n’y avait rien...

 

Juste...

 

Non en fait, je ne sais pas ! ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Extraits :

 

 

 

La grande montagne...

 

30 juin... en France... 1972

 

          Depuis toujours au plus profond de mes souvenirs, nous passons de temps à autre devant ”la grande montagne”. Elle est différente... immense et très belle, presque blanche, très régulièrement formée. Aucun arbre ne pousse dessus. Depuis la voiture elle apparaît droite et plate. Je pense aussi qu’elle est très verticale... C’est une paroie rocheuse abrupte... Vu d’ici c’est sûr, c’est très abrupt !... Tout le monde la remarque, du moins je l’espère. Son apparition me surprend toujours, si rapide. Peut-être parce que d’une fois à l’autre on l’oublie ? Mais si captivante, si fascinante... comment l’oublier ? Très certainement à cause des Glups avec lesquels nous jouons en voiture. Les Glups sont de petites figurines en caoutchouc mou que l’on obtient dans certaines stations essence, en cadeau. Il y en a de toutes les couleurs. C’est très fragile un Glups... D’un simple coup d’ongle n’importe qui lui fait une marque, une trace... Par contre on peut l’écraser au creux de la main... le serrer très fort, l'aplatir, le torturer... Il subit tout cela sans rien dire et quand on le relâche, il reprend toujours sa forme initiale... comme si de rien était !!! J’adore les Glups, et Richard aussi. Richard c’est mon petit frère, 3 ans de moins que moi... enfin 3 ans et demi... c’est presque pareil.

“La grande montagne” prend forme et grandit devant mes yeux tandis que la voiture avance... Nous sommes à l’arrière de la DS de Papi sur la confortable banquette. C’est un tissu très doux et rouge sur lequel nous organisons pendant le voyage des histoires de Glups pour passer le temps.. Les deux mains et le nez collés à la vitre, la bouche ouverte, je ne veux rien perdre du spectacle... La “grande montagne” apparaît derrière une colline toute claire elle aussi, à peine parsemée de petits pins... La “grande montagne” me regarde... On dirait qu’elle rassure... comme une mère. Oui c’est ça... comme une mère ! C’est sa couleur qui fait ça... elle est très claire alors que les autres montagnes sont plutôt foncées et recouvertes de forêts qui font un peu peur... Elle est seule... On la voit bien. J’ai toujours envie de la consoler, je crois qu’elle est triste. Richard renverse tous mes Glups. Il souhaite provoquer un combat de Glups... “Non non, je ne joue pas, s’il te plaît, laisse-moi regarder la “grande montagne” !!! Richard est trop petit... la “grande montagne” ne l'intéresse pas... pas encore... ou bien “la grande montagne” ne lui a pas encore parlé... Oui... elle me parle à moi !... Je ne sais pas trop ce qu’elle me dit... mais je suis sûr qu’elle me parle... je l’entends me chuchoter des choses... et puis oui... moi aussi je lui parle !... Tiens, cette fois je vais lui demander pour les dinosaures et les oeufs... Non je n’ai rien inventé... ce sont les grands, les parents qui en ont parlé en premier... Et puis elle est fidèle la “grande montagne”, je peux compter sur elle... Elle me regarde à chaque fois que je passe... Je crois bien qu’elle me reconnaît. Pourtant je ne passe pas ici très souvent... seulement quand je vais en vacances ou que j’en reviens !!! Mais moi aussi je suis fidèle... puisque je vais toujours en vacances chez Papi et Mamie. Non... sans les parents, ils restent à la maison pour travailler, c’est normal non ?...  Oui, à bien y réfléchir c'est arrivé une fois... de partir en vacances avec Papa et Maman !    Je ne sais pas !  Je ne sais pas si c’était bien parce que je ne m’en souviens plus !...      Mais je sais que c’est arrivé une fois !

 

Page 8glups